Vandersanden

“Impliquons davantage la périphérie urbaine”

Ulli Rohn et Erik Oppel

Cofondateurs de ROBEO

Alerte « saturation » : les villes se densifient, l'exode rural est en marche. La population part à l’assaut de la ville, où l'on trouve du travail, des écoles, des clubs sportifs, des garderies, des infrastructures, bref tout ce qu'il faut. C'est une forme de dérive qui risque sérieusement de perturber l'équilibre socioculturel d'une société. Il est grand temps d'agir.

Bus et trains

Selon le gérant Ulli Rohn, le problème du fossé croissant entre la ville et la campagne est clairement perceptible dans la pratique quotidienne de ROBEO : « Les jeunes affluent vers les grandes villes - pour étudier, travailler, se divertir - et repartent en rarement. De plus, le nombre d’isolés augmente. Résultat : l'offre de logements dans ces villes chute de façon alarmante, les prix flambent et la périphérie se paupérise. La meilleure solution est d'agrandir les villes, d'impliquer davantage la périphérie urbaine. »

« Et un tel élargissement ne peut être une réussite que si l'on améliore l'infrastructure », ajoute Erik Oppel. Bus et trains. Hambourg, par exemple, a consenti beaucoup d'efforts pour améliorer la mobilité à destination et en provenance de la ville. Un excellent réseau de transports publics a été mis en place dans un rayon d'une quarantaine de kilomètres autour du centre-ville. À chaque fois que l'on ouvre une nouvelle station, c'est une nouvelle zone que l'on connecte à la grande métropole. Les gens vivent à la campagne et travaillent en ville. »

Sérieux coup de pouce

Bien sûr, nous n'y sommes pas encore, dit Rohn : « Afin de donner à cet étalement urbain une chance de réussite, il ne faut pas centraliser toutes les infrastructures dans le centre-ville. Il faut aussi amener des instituts d’enseignement et, par exemple, des administrations publiques dans la région. » Oppel : « En Scandinavie, c'est ce qu'ils font : décentraliser les administrations. Il s'agit d'un bon coup de pouce économique et social, car des emplois sont créés dans la région et, avec eux, des magasins, des établissements horeca, des espaces culturels et, cela va de soi, une demande de logements croissante. »

Donner forme à l'innovation

Ce serait faire d'une pierre deux coups. Cela relâcherait la pression sur la ville et le statut de la périphérie s’en trouverait amélioré. Alors pourquoi ne le faisons-nous pas ? Rohn sourit : « Si seulement c'était aussi facile. En premier lieu, il faut une volonté politique. Mais aussi une coopération entre toutes les parties prenantes du secteur. » Oppel : « Ce serait bien si nous pouvions façonner l'innovation sur la base de notre savoir-faire et mieux répondre aux grands défis de notre temps. Qu'une équipe de construction puisse travailler de manière plus autonome que ce n'est souvent le cas actuellement. Nous mettons tout en œuvre pour que les politiques adhèrent à nos projets. Nous sommes transparents et en perpétuelle réflexion. Nous partageons tous les projets et les nouvelles idées, mais un peu moins d'enfantillages politiques à ce sujet seraient le bienvenu. »

Fait pour durer

La plupart des projets de ROBEO suivent une méthode de travail plus ou moins traditionnelle et familière : acquisition du terrain, étude des besoins, conceptualisation, réalisation. En un mot : vous demandez, on s'exécute. Mais dans la mesure du possible, ils relèvent le défi, dit Rohn : « De plus, nous essayons toujours de garder une certaine originalité dans notre approche. Notre collaboration avec Vandersanden en est un bel exemple. Il arrive bien souvent que l'on commence par se rendre sur place avec les briques et qu'on se demande quelle façade, quelles briques de parement cadreraient dans cet environnement. Ce n'est qu'ensuite que nous nous concertons avec l'architecte. » Oppel : « Tous les architectes n'aiment pas ça. Mais les projets relèvent de notre responsabilité. En même temps, nous voulons également être fiers de ce que nous avons créé. Nous créons de la valeur durable, c'est une grande responsabilité, mais aussi une opportunité inouïe. »

keyboard_arrow_left keyboard_arrow_right
keyboard_arrow_right keyboard_arrow_left

Architect